22/10/2008

bleuet

 

astéracées

centaurea cyanus

bleuet

centaurea cyanus d

centaurea cyanus2

 

 

 

 

 

 

 

 

plante annuelle assez grande;

tiges érigées, grises, cotonneuses, souvent ramifiées dans le haut;

feuilles lancéolées, entières ou légèrement dentées, plutôt pennatilobées chez les inférieures, avec un revers cotonneux.

capitule solitaires, bleu-violet ou bleu foncé, rarement blnc ou pourpre. 15 - 30 mm.

fleurons périphériques étalés, beaucoup plus longs que ceux du centre, bractées florales aux cils étroits, bruns ou argentés.

on la trouve dans les terains labourés et autres lieux dégagés, 1800m max. de juin à août.

adventice commune des champs de blé, maintenant en voie de disparrition.


cultivé comme plante ornementale mais devient souvent à fleurs roses par la culture; cueilli pour faire des bouquets; les abeilles y récoltent un nectar de couleur verte, donnant un miel d'assez bonne qualité.

les fleurs sont usités contre les maladies des yeux.

la plante est diurétique et fébrifuge; on l'a employé contre les piqures de scorpion.

la plante renferme de la centaurine, substance voisine de la cnicine, et qui constitue le principe fébrifuge; une analyse des cendres de la plante a donné, pour 100 : 52.8 de potasse, 18.6 de chaux, 9 d'acide phosphorique, 6.8 de silice, 6.8 de chlore, 5.5 de magnésie, 3 d'acide sulfurique, 1.5 de sesquioxyde de fer.


 

adonis du printemps

 

renonculacées

adonis vernalis

adonis du printemps

 

C’est une plante vivace à grandes fleurs jaunes, de 1à à 40 cm de hauteur, qui fleurit en avril et mai, dans les bois, les bruyères et les endroits pierreux. On la reconnaît à ses feuilles de la base qui sont formés par une gaine tr-=ès développée, terminée ou non par un limbe court divisé en lanières peu nombreuses. Les feuilles supérieures sont, au contraire, à gaine courte et à limbe développé, à lanières nombreuses. Elles sont serrées au sommet des jeunes rameaux où elles se réunissent, en formant une sorte de touffe compacte. Les fleurs épanouies ont 3 à 6 cm de largeurs ordinairement 5 ssépales légèrement poilus, entourant 9 à 16 pétales ovales ou ovales allongés. Le style persistant qui surmonte chaque carpelle mûr est moins long que le quart de la longueur totale du carpelle. ; ce style recourbé est appliqué sur le reste du carpelle. La plante est presque sans poils.

 

Noms vulgaires : en français : faux éllebore noir, grand œil de bœuf, œil du diable ;  en allemand : Böhmische-Christ-Wurzel ;  en flamand :  koe –ooghe

 

Usages et propriétés : cultivée comme plante ornementale ; utilisé, à faible dose, pour ralentir les battements du cœur, tout en augmentant l’énergie de chaque battement. Les feuilles et les tiges s’emploient en infusion, alcoolature, teinture, ou sous forme d’extrait sous aqueux soit alcoolique. En Roumanie, les parties souterraines de la plante sont employées dans la, médecine vétérinaire populaire, pour guérir certaines maladies des chevaux.

Outre l’adonidine, cette espèce renferme de la berbérine, d’après Arnaudon, qu’on trouve aussi dans les Berbéridacées, de l’acide adonidique, d’après Linderos, et de l’adonite, pentite découverte par Merck. Vénéneux

 

Distribution : ne s’élève pas sur les montagnes ; semble préférer les terres riches en calcaire ou en dolomie. France : rare, Cévennes, dans la région des Causses. Alsace : rare, environs de Neuf-Brisach, et de Colmar. Suisse :  rare, Valais. Europe : Espagne, Europe centrale, Iles d’Öland, et de Gotland, Russie méridionale.

18/10/2008

orchis militaris

orchis militaire

orchis militaris3

orchis simiaorchis singe

orchis militarisune orchidée plus singe que militaire

orchis simia x militaris dune orchidée plus militaire que singe

orchis maculata

orchis maculata D

 

orchis mascula4 d

  orchis mascula  orchis male
orchis mascula3